Archives de catégorie : Pages de liens – conseils – en savoir plus.

Catégorie dans laquelle l’apprenant jardinier peut trouver des pages de liens (concernant les plantes, le jardin, les techniques et essais de production, etc…).

Plant potager originaux au jardin bio ! (nouvelle variété – les originales chez botanic®)

Avis à la population – Avis aux jardiniers amateurs (à la recherche de renouveau !) : Voilà la gamme « Les Originales », nouveauté 2021 pour cette saison bis de pseudo-confinement au jardin potager !!!

Certes, je suis à la fois, jardinier amateur en passe d’être « confirmé »… mais également président d’une association « du jardin à l’assiette » (La J.A.R.R.E Écocitoyenne), mais aussi employé chez botanic® (la jardinerie préférée des Français) : Ainsi, fier de notre nouvelle gamme de plants potagers bio 2021, il fallait que je vous la présente… en images et vidéo :

Découverte en vidéo de la gamme potagère « Les Originales, botanic® »

Génial non !

botanic®_Les-originales_cacahuete_Kiwano_concombre-armenien_David-Zicola
Les-originales_cacahuete_Kiwano_concombre-armenien_David-Zicola
botanic®_originales_occa_crosne_patate-douce
botanic®_originales_occa_crosne_patate-douce
botanic®_originales_Kiwano_poiree_tomate
botanic®_originales_courge_aubergine_poivron

Pour plus d’infos : voir le site botanic® concernant cette gamme « Les Originales ».

On retiendra que :

  • Ces plants coûte entre 3€50 et 5€50 et présente un emballage cartonné, un peu plastifié, intéressant pour improviser une étiquette à planter avec des fourchettes de récup plantées à l’envers !!!
  • Courges galeuse d’Eysines (R709471) Variété très originale et résistante à la chair orangée très fine et savoureuse. Se consomme cuite en potage, gratin, également en marmelade et confiture. Récolte de juillet à octobre. Plantée sur un compost mur de 1 an, le plant se développera et deviendra énorme : Prévoir 6 à 8m² au sol !
  • Courge Patidou : Petite courge, goût châtaigne (peut-être utilisée en dessert), potage, gratin…
  • Potiron bleu de Hongrie (j’ai fait un article et proposé une recette à partir de cette variété). Lien plus bas de la recette.
  • Concombre Arménien ((j’ai fait un article et proposé une recette à partir de cette variété) : Ce concombre peut se palisser pour obtenir des fruit rectiligne… car il a l’habitude au sol de devenir tortueux… et ressemble un peu à un serpent !!!

Liens vers le site où les articles sont publiés pour le compte de botanic® sous forme de page et non d’article :

https://www.botanic.com/page/potiron-bleu-de-hongrie.html

https://www.botanic.com/page/recette-taboule-armenien.html

Rencontre avec Jacques Martin de Rochefort du Gard

Jacques en le doyen de l’association la JARRE Écocitoyenne à Rochefort du Gard. Passionné de cuisine et de jardinage, il a accueillis David afin d’échanger sur ses savoirs et savoir-faire.

Entre visite de son domaine d’une vingtaine d’oliviers, de son potager et de son poulailler, David a bien noté les livres qui ont inspiré Jacques :

Côté jardin : Selon Jacques, il existe des variétés de graines adaptées au midi de la France, alors « pourquoi aller s’enquiquiner » à faire pousser des variétés qui ne poussent bien que plus au nord ? Jacques nous a présenté un ouvrage… sa bible :

Le seul traité de culture pratique pour le midi de la France !

Côté cuisine : Jacques adore cuisiner… c’est cette suite logique du « jardin à l’assiette » qui l’a poussé à prendre une adhésion à notre association la J.A.R.R.E Écocitoyenne.

C’est donc en toute amitié qu’il nous transmet son secret « là où il puise son inspiration culimaire, un livre de JB REBOUL : « La cuisinère provençale ».

Le plus classique des livres de cuisine méridionale reconnaissable à sa célèbre couverture jaune et son Arlésienne. « La cuisinière provençale »est la référence essentielle en matière culinaire. Mille cent vingts recettes, trois cent soixante-cinq menus et un grand nombre de conseils.
Aujourd’hui, avec plus d’un million d’exemplaires vendus, « La cuisinière provençale », nouvelle édition, aborde ce millénaire pour transmettre aux nouvelles générations un savoir-faire appuyé sur la tradition. 24€ (ISBN13 : 9782903963453)

C’est après quelques discussions, entre cuisine, huile d’olive, pratique culturale, poules et changements climatiques, que jacques nous a donner son relevé, fait « au pluviomètre » depuis une décennie !

 Releve-au-pluviometre-de-Monsieur-Jacques-MARTIN-de-2014-a-2021-route-Avignon-30650-Rochefort-du-Gard
Relevé au pluviomètre de Monsieur Jacques MARTIN de 2014 a 2021 route d’Avignon 30650 Rochefort-du-Gard.

Ces valeurs sont celles de notre communes. Valeurs que l’on peut aussi comparé, trouvées sur le net en tapant sur google « relevé des précipitation à rochefort du gard sur 10 ans » : J’ai obtenu Historique Météo depuis 2009.

Merci à Jacques pour ce bon moment… en inspérant que vous le rencontriez tous lors du déconfinement prochain.

Ambassadeur botanic®

Cela fait un mois que DavidZ que David est devenu Ambassadeur pour son entreprise : botanic®, la jardinerie préférée des Français !

Déjà bien pris par sa passion : (rédacteur de ce blog), administrateur de 4 chaines Youtube, administrateur de 2 pages Facebook, administrateur du site web de l’association « La Jarre écocitoyenne », et président de cette même association… il prend aujourd’hui un peu de temps libre pour proposer, sans contrepartie, des articles et vidéo pour botanic®.

Déjà 4 articles proposée et une vidéo !

La vidéo proposée ne sera peut-être pas acceptée en temps que telle, il faudra qu’elle plaise… et elle ne répond d’ailleurs pas exactement aux attentes initiales… À la base se devait être un TUTO « Comment faire ses godets et produire ses propres plants à repiquer ». J’ai plutôt fait une vidéo qui fait le tour de ce que nous avons en magasin comme mini-serres.

Bref, après l’équivalent d’une journée dédiée au tournage et à la prises de vidéos, 2 grosses journées dédiées au montage… et une autre demi-journée dédiée à faire le compte rendu de cette vidéo et sa présentation (cet article), David est fier de son travail bénévole.

Pensez à la culture verticale sur treille !

Petits jardins ou envi d’augmenter la productivité de votre surface potagère : Sortez de l’horizontalité de la culture « de pleine terre » et pensez à la culture sur treille !

La treille, se veut un système pérrain, en fer-forgé (ou éventuellement en bois costaux peu putrescible) : Là vous aurait de quoi vous faire plaisir :

Vous pouvez aussi faire des essais de culture verticales :

Le Bigaradier de Mme WESTRELIN !

Cet article se lira comme feuilleton : Un copier-coller d’un ping-pong de Mails entre Madame Westrelin et David (de l’association La JARRE Écocitoyenne) :

Bonsoir David, joli projet pour votre Association avec ces oranges… Avons récolté environ 80 kg cette année et il en reste au moins 10kgs en haut de l’arbre difficilement accessibles. Ceci pour vous dire que c’est avec plaisir que nous vous fournirons généreusement pour ce beau programme d’utilisation du produit. Bravo !

Voici quelques photos prises le 26.04 au stade de la floraison

Bigaradier de Monsieur et Madame Westelin au 26-04-2020

Un autre cliché en finition du mûrissement, le 21 Novembre 2020 :

Bigaradier Westelin 25-decembre-2020 avant récolte en janvier 2021
Bigaradier Westelin 25-decembre-2020 avant récolte en janvier 2021

Récolté le 20.01, elles étaient prêtes avant mais n’avions pas le temps de nous en occuper.

L’arbre était un arbuste d’environ 1m50 en 1983 quand nous avons pris possession des lieux. Extra muros. (Quartier St Ruf). En 1986 l’arbre a complètement gelé. Suivant les conseils de notre voisin maraîcher nous avons laissé les racines (en pleine terre) en attendant la repousse. Il nous a fait cet honneur mais il végétait, l’avons donc changé de place deux fois jusqu’à la place définitive où il s’est beaucoup plu. Quelques années plus tard un 14.07 nous avons à notre grande surprise découvert qu’il était garni de petites oranges vertes (de la taille d’une noix). Et depuis il s’éclate malgré encore 2 épisodes de gelée qui lui ont coûté la perte des feuilles et notamment la perte d’une branche ce fameux hiver 2012.

Depuis les oranges sont de plus en plus nombreuses mais plus petites et la pulpe change, la confiture 2021 était un peu compliquée à faire, beaucoup de jus et les peaux blanches un peu difficiles à enlever mais on y arrive et le résultat toujours aussi satisfaisant.

Il est à noter qu’il n’a jamais eu aucun traitement ni d’engrais (à tort peut-être)…

 Voilà David pour la petite histoire…

On garde bien sûr le contact et on se reverra sûrement.

Bonne continuation pour votre Association.

P.S  Notre voisin a essayé d’en faire pousser un de l’autre côté du mur mais ça n’a pas marché. Je vous souhaite plus de chance !

Françoise et Yves.

PS : Oublié d’ajouter que l’ancien propriétaire nous a dit que cet arbre avait poussé spontanément à partir d’oranges abimées que sa fille qui avait une épicerie à Cavaillon leur avait données et les avait jetées dans le jardin (en vue de faire pousser un arbre ou pour s’en débarrasser) ??  Nous n’avons pas poussé plus loin l’investigation

____

Réponse de David Z :

Merci pour les photos et… la petite histoire !

Bigaradier-Westelin_26-04-et-21-11-2020
Bigaradier-Westelin_26-04-et-21-11-2020

Il est superbe cet arbre ! Notez que si votre bigaradier se plaît sur ce troisième emplacement que vous lui avez trouvé, c’est il convenablement transplanté dans un coin de murs blancs qui réfléchissent la lumière et qui redonnent de la chaleur à l’arbre et le protège des vents (que les agrumes n’aiment guère en général). C’est parfait. Le votre profite de la lumière toute la journée… et je parie que celui de votre voisin n’en a plus dès la fin de matinée (raison pour laquelle il ne se plait guère de l’autre côté du mur !).

Une piste pour donner un peu de mystère à la « Petite histoire » de cet agrume :

A la fin du siècle dernier, les arbres aussi costauds que celui-ci étaient (et sont toujours aujourd’hui) souvent utilisés comme porte-greffe sur lesquels sont greffés d’autres variétés comestibles « au couteaux » ou « à jus ».

Ainsi, comme porte-greffes, ils permettent plusieurs avantages aux variétés d’agrumes plus commercialisables :

  • la résistance à la gommose (une maladie cryptogamique (champignon phytophthora) qui affecte les tissus conducteurs de sève). Avec moins de nutriments, les fruits deviennent chétifs voir absents),
  • induisent plus de tolérance aux sols alcalins (adaptation accrue en zone méditerranéenne),
  • donnent des plants homogènes « tous les mêmes » pour répondre aux cahiers de charges des jardineries avec des variétés commerciales,
  • ILS DONNENT SURTOUT, il donne une mise à fruit rapide, une productivité élevée et soutenue, une bonne qualité des fruits tant pour leur calibre que pour leur richesse et leur teneur en jus !

Mon hypothèse est qu’en gelant, il aurait perdu la capacité de produire les fruits du greffon. La greffe se fait sur tige ou demi-tige et donc lorsqu’il a gelée, tout le greffon a gelée SAUF les racines et une partie du porte-greffe le plus protéger au raz du sol. En renaissant, à la base, il a retrouvé la faculté de produire les fruits originels celui du porte greffe : le bigaradier !

J’aime donc ROMANCER, la petite histoire mais cela est peut-être vrai !

Je vais relater tous ça dans un article… je vous enverrai le lien.

A bientôt donc

Cordialement : David Z

Test Engrais vert d’hiver !

Un engrais vert d’hiver est super intéressant pour de multiple raison :

  • Aggrader le sol,
  • Ne pas laisser le sol à nu,
  • Préparer une terre grumeleuse propice à la mise en place de plante potagère en godet

La vidéo présente un mélange 20% VESCE, 20% Luzerne, 30% Phacélie et 30% de Trèfle Blanc de la MDD botanic®.

Super vidéo !

Résultat du TEST : 90% de phacélie et presque rien d’autre ?

C’est le troisième article de ce type…

En 2018, j’avais essayé un mono engrais vert de VESCE… le déracinement avait été laborieux !

Voir l’article sur le sujet, voir la vidéo dédiée (17150 vues de mars 2018 au 05/02/2021)

Pour cet essai j’avais acheté une petite boîte de VESCE commune et créer un article dédié :

sirop de sapin

Voir : https://www.facebook.com/hashtag/siropsapin

Idée atelier culinaire pour l’association la Jarre écocitoyenne et le marché de Noël 2021 !

Nota Bene : On peut utiliser n’importe quelle sorte de pin ou même de conifères: sapins, pins, épicéas, mélèzes, douglas, cèdres, etc…

Au printemps !!!

Début Septembre : avec les jeunes pousse foliaires naissantes ou les cônes naissants

  • Gelée de bourgeon de sapin (thermomix recette primaire) Astuce laisser macérer une nuit après ébullition de quelques minutes…
  • Sirop de sapin : Avec les Jeunes pousses de sapin (vous savez les petites pousses vert tendre qui poussent au bout des branches au printemps ) et du sucre brun : Dans un bocal en verre, mettre une couche de 2 cm de pousses de sapin puis une couche de 2 cm de sucre et ainsi de suite. Fermer le bocal et les déposer sur un rebords de fenêtre exposé au soleil. Laisser reposer au minimum pendant un mois jusqu’à ce que le sucre soit bien fondu. à consommer comme un sirop contre la toux et les problèmes de bronches.
  • Alcool de sapin « La sapinette » : lien et belles photos
  • Tommes fraîches de chèvre aux bourgeons de sapin (+sapinette)
Sapinette
Gelée de bougeons de sapin
Tomme fraiche aux bourgeons de sapin

Seau de « Mélange Entretien potager » 250m² botanic®

Achat fin septembre d’un seau de 5,5l de mélange de graine.

15€95 (500g de Mulch et 375g de semences florales) / 250m² ou 7€/30m² ou 4€/10m². Conseils et entretien :
Préparez le sol. Semez à la volée. Roulez ou tassez le sol pour mettre les graines en contact avec la terre. Arrosez en pluie fine. Fauchez avant la fin de floraison, laisser sécher et enfouissez les déchets verts dans le sol.
  • 20% Vicia Sativa Omiros, (Vesce commune d’hiver). C’est une plante grimpante à la base !!!
  • 20% Medicago Sativa Plato, (Luzerne Alfalfa) (tien tien : javais déjà essayer les graines à germer… c’est de la luzerne ) Grande résistance à la sécheresse et leur richesse en protéines (TB en plante fourragère pour la production de lait)! Wikipédia Luzerne
  • 30% Phacelia Tanacetifolia Stala, (Phacelie) Wikipédia
  • 30% Trifolium Repens RD84 (trèfle blanc) Wikipedia

Après un essai concluant il y a 2 ans (voir la vidéo engrais vert d’hiver), on en a mis en 2020 dans la bande C du Jardin du Loucascarelet.

Mémo : Faire un sirop !

Quelques concentration déjà essayé en 2020 (sirop de mûre, avec l’association La JARRE Écocitoyenne)

  • [Ac citrique]=10g/l
  • [Sucre]=250g/l pour un sirop léger
  • [sucre]mûres = 350 à 400g/l (essai 2020)
  • [Épaississant Gelepessa] = de 6 à 15g/Kg
  • [Épaississant Gelepessa]mûres = 8g/l (essai 2020)

NB : Le Gelepessa est un introduire dans un liquide froid sinon ça fait des grumeaux (que l’on peut cependant dissoudre avec un mixeur plongeur !!!)

Lien vers le site le meilleur du chef : ICI

Acide Citrique : Environ 8€ les 500g ; Contribue à la conservation du produit
Boissons non alcoolisées, donne une saveur acide rafraichissante aux boissons gazeuses ou non.
Produits effervescents et boissons en poudre, limonade.
Epaississant à froid 100% naturel
Gomme de Xanthane idéale pour épaissir vos préparations de soupe, sauce, sirop, coulis
Environ 15€ les 500g