Archives de catégorie : Projets – Idées à développer

Idées à mettre en place ou projets non encore réalisés…. Une rubrique pour garder les choses en tête !

Gateau Cheveu d’ange – courge de siam

C’est en discutant autour des 13 desserts (cf fêtes de Noël) et de l’utilisation de la courge longue de Nîce qu’une dame, rencontrée au marché, au stant de confiture de l’associaiton la JARRE Écociotyenne, nous a parlé du gâteau cheveux d’ange !

Originaire de la région de Valencia, ce gâteau semblait être une madelaine de Proust pour elle.

J’en prends note dans cet article car débordé en ce moment j’en laisserais une trace pour développer plus tard.

L’idée :

  • Proposer une recette de ce gateau « cheveu d’ange »,
  • Se renseigner sur le confiture de moniato (à la patate douce),,,tiens ça me rapelle les States !
  • Demander à Jean-Marie de nous cultiver quelques coiurges longues de Nice mais aussi des courges de Siam (qui peuvent se palisser d’ailleurs)…

Tous cela pour fin d’année 2022 !

A voir.

Commande groupée 2021 à prix d’usine : Tunnel, cloche, panier, jardinière…

Vous trouverez les articles en prix d’usine ICI.

La commande auprès de David doit être finalisée pour le 09 Mai 2021 afin de laisser le temps à David d’envoyer la commande, prévoir l’organisation du transport…

Ci-dessous quelques images des produits en question que David utilise dans ses jardins (perso, urbain et partagé).

Ambassadeur botanic®

Cela fait un mois que DavidZ que David est devenu Ambassadeur pour son entreprise : botanic®, la jardinerie préférée des Français !

Déjà bien pris par sa passion : (rédacteur de ce blog), administrateur de 4 chaines Youtube, administrateur de 2 pages Facebook, administrateur du site web de l’association « La Jarre écocitoyenne », et président de cette même association… il prend aujourd’hui un peu de temps libre pour proposer, sans contrepartie, des articles et vidéo pour botanic®.

Déjà 4 articles proposée et une vidéo !

La vidéo proposée ne sera peut-être pas acceptée en temps que telle, il faudra qu’elle plaise… et elle ne répond d’ailleurs pas exactement aux attentes initiales… À la base se devait être un TUTO « Comment faire ses godets et produire ses propres plants à repiquer ». J’ai plutôt fait une vidéo qui fait le tour de ce que nous avons en magasin comme mini-serres.

Bref, après l’équivalent d’une journée dédiée au tournage et à la prises de vidéos, 2 grosses journées dédiées au montage… et une autre demi-journée dédiée à faire le compte rendu de cette vidéo et sa présentation (cet article), David est fier de son travail bénévole.

Le Bigaradier de Mme WESTRELIN !

Cet article se lira comme feuilleton : Un copier-coller d’un ping-pong de Mails entre Madame Westrelin et David (de l’association La JARRE Écocitoyenne) :

Bonsoir David, joli projet pour votre Association avec ces oranges… Avons récolté environ 80 kg cette année et il en reste au moins 10kgs en haut de l’arbre difficilement accessibles. Ceci pour vous dire que c’est avec plaisir que nous vous fournirons généreusement pour ce beau programme d’utilisation du produit. Bravo !

Voici quelques photos prises le 26.04 au stade de la floraison

Bigaradier de Monsieur et Madame Westelin au 26-04-2020

Un autre cliché en finition du mûrissement, le 21 Novembre 2020 :

Bigaradier Westelin 25-decembre-2020 avant récolte en janvier 2021
Bigaradier Westelin 25-decembre-2020 avant récolte en janvier 2021

Récolté le 20.01, elles étaient prêtes avant mais n’avions pas le temps de nous en occuper.

L’arbre était un arbuste d’environ 1m50 en 1983 quand nous avons pris possession des lieux. Extra muros. (Quartier St Ruf). En 1986 l’arbre a complètement gelé. Suivant les conseils de notre voisin maraîcher nous avons laissé les racines (en pleine terre) en attendant la repousse. Il nous a fait cet honneur mais il végétait, l’avons donc changé de place deux fois jusqu’à la place définitive où il s’est beaucoup plu. Quelques années plus tard un 14.07 nous avons à notre grande surprise découvert qu’il était garni de petites oranges vertes (de la taille d’une noix). Et depuis il s’éclate malgré encore 2 épisodes de gelée qui lui ont coûté la perte des feuilles et notamment la perte d’une branche ce fameux hiver 2012.

Depuis les oranges sont de plus en plus nombreuses mais plus petites et la pulpe change, la confiture 2021 était un peu compliquée à faire, beaucoup de jus et les peaux blanches un peu difficiles à enlever mais on y arrive et le résultat toujours aussi satisfaisant.

Il est à noter qu’il n’a jamais eu aucun traitement ni d’engrais (à tort peut-être)…

 Voilà David pour la petite histoire…

On garde bien sûr le contact et on se reverra sûrement.

Bonne continuation pour votre Association.

P.S  Notre voisin a essayé d’en faire pousser un de l’autre côté du mur mais ça n’a pas marché. Je vous souhaite plus de chance !

Françoise et Yves.

PS : Oublié d’ajouter que l’ancien propriétaire nous a dit que cet arbre avait poussé spontanément à partir d’oranges abimées que sa fille qui avait une épicerie à Cavaillon leur avait données et les avait jetées dans le jardin (en vue de faire pousser un arbre ou pour s’en débarrasser) ??  Nous n’avons pas poussé plus loin l’investigation

____

Réponse de David Z :

Merci pour les photos et… la petite histoire !

Bigaradier-Westelin_26-04-et-21-11-2020
Bigaradier-Westelin_26-04-et-21-11-2020

Il est superbe cet arbre ! Notez que si votre bigaradier se plaît sur ce troisième emplacement que vous lui avez trouvé, c’est il convenablement transplanté dans un coin de murs blancs qui réfléchissent la lumière et qui redonnent de la chaleur à l’arbre et le protège des vents (que les agrumes n’aiment guère en général). C’est parfait. Le votre profite de la lumière toute la journée… et je parie que celui de votre voisin n’en a plus dès la fin de matinée (raison pour laquelle il ne se plait guère de l’autre côté du mur !).

Une piste pour donner un peu de mystère à la « Petite histoire » de cet agrume :

A la fin du siècle dernier, les arbres aussi costauds que celui-ci étaient (et sont toujours aujourd’hui) souvent utilisés comme porte-greffe sur lesquels sont greffés d’autres variétés comestibles « au couteaux » ou « à jus ».

Ainsi, comme porte-greffes, ils permettent plusieurs avantages aux variétés d’agrumes plus commercialisables :

  • la résistance à la gommose (une maladie cryptogamique (champignon phytophthora) qui affecte les tissus conducteurs de sève). Avec moins de nutriments, les fruits deviennent chétifs voir absents),
  • induisent plus de tolérance aux sols alcalins (adaptation accrue en zone méditerranéenne),
  • donnent des plants homogènes « tous les mêmes » pour répondre aux cahiers de charges des jardineries avec des variétés commerciales,
  • ILS DONNENT SURTOUT, il donne une mise à fruit rapide, une productivité élevée et soutenue, une bonne qualité des fruits tant pour leur calibre que pour leur richesse et leur teneur en jus !

Mon hypothèse est qu’en gelant, il aurait perdu la capacité de produire les fruits du greffon. La greffe se fait sur tige ou demi-tige et donc lorsqu’il a gelée, tout le greffon a gelée SAUF les racines et une partie du porte-greffe le plus protéger au raz du sol. En renaissant, à la base, il a retrouvé la faculté de produire les fruits originels celui du porte greffe : le bigaradier !

J’aime donc ROMANCER, la petite histoire mais cela est peut-être vrai !

Je vais relater tous ça dans un article… je vous enverrai le lien.

A bientôt donc

Cordialement : David Z

sirop de sapin

Voir : https://www.facebook.com/hashtag/siropsapin

Idée atelier culinaire pour l’association la Jarre écocitoyenne et le marché de Noël 2021 !

Nota Bene : On peut utiliser n’importe quelle sorte de pin ou même de conifères: sapins, pins, épicéas, mélèzes, douglas, cèdres, etc…

Au printemps !!!

Début Septembre : avec les jeunes pousse foliaires naissantes ou les cônes naissants

  • Gelée de bourgeon de sapin (thermomix recette primaire) Astuce laisser macérer une nuit après ébullition de quelques minutes…
  • Sirop de sapin : Avec les Jeunes pousses de sapin (vous savez les petites pousses vert tendre qui poussent au bout des branches au printemps ) et du sucre brun : Dans un bocal en verre, mettre une couche de 2 cm de pousses de sapin puis une couche de 2 cm de sucre et ainsi de suite. Fermer le bocal et les déposer sur un rebords de fenêtre exposé au soleil. Laisser reposer au minimum pendant un mois jusqu’à ce que le sucre soit bien fondu. à consommer comme un sirop contre la toux et les problèmes de bronches.
  • Alcool de sapin « La sapinette » : lien et belles photos
  • Tommes fraîches de chèvre aux bourgeons de sapin (+sapinette)
Sapinette
Gelée de bougeons de sapin
Tomme fraiche aux bourgeons de sapin

Cuisiner tête de poisson blanc (optimisation)

Cuisiner la tête de poissons blanc, c’est économique et très peu cher ! Pour VOUS, vos CHATS… et même vos POULES ! Idées recettes : c’est ICI !

C’est en regardant la composition de boîte pour mes chats et mon chien que j’ai eu envie de leur faire plaisir en cuisinant pour eux. L’idée faire au mieux avec des « sous produits de poissons » en allant faire un tour à la poissonnerie (Leclerc, Les Angles).

4€50/Kg : Collier ou tête de poissons blanc (Merlu, flétan, etc…)

Avec 1kg500g j’ai préparé :

  • 320g de chair de poisson de première qualité (à utiliser en salade, tarte salée, etc…
  • 700g de chair de poissons de seconde qualité (avec peau mais sans aucune arrêtes), pour mes 5 chats (J’ai mélangé ce poissons avec leur pâté habituel). L’idée est d’en congeler une partie pour ne leur en donner que 2 fois par semaine afin de ne pas trop perturber leur digestion en changeant leur alimentation trop brutalement…
  • 1,5l de bouillon consommé de poissons (en laissant cuire les arrêtes 4 heures dans un court bouillon avec bouquet garni, fumet de poisson déshydraté, aneth du jardin en poudre, etc… J’utiliserai ce consommé plus tard… j’ai donc congelé ce bouillon après l’avoir filtré !
  • 250g de résidus bouillis (ce sont les arrêtes restant de la préparation du consommé) : J’ai donné ça aux poules… elles se sont jetées dessus !

Ainsi l’ HOMME profite de la chair de poisson et d’un consommé (que je pense utiliser pour une soupe de poissons), les CHATS et le CHIEN eux ont eu aussi de beaux morceaux et un pâté amélioré ; et les POULES, quant à elles auront profité d’une sorte de pâté reminéralisante et très alcalin (cf cartilage de poissons)

Bref, c’est du boulot mais pour moins de 7€, j’ai fait plaisir à tout le monde !!!

Petite vidéo montrant que les résidus issus la préparation du consommé de poisson a bien plu aux poules !

Psyllium et confiture ? Le test concluant !

Cet article est une aide-mémoire sur le test fait lors d’un atelier confiture au sein de l’association la JARRE Écocitoyenne, le 27/10/2018.

Le but : Épaissir une confiture.

Comme gélifiant, on connaissait :

  • l’agar/agar (une algue japonaise)
  • la pectine (de fruit usuellement la pomme, le coing, etc…),
  • la gélatine (généralement porcine) que l’on utilise pas forcément pour la réalisation de confiture mais beaucoup en pâtisserie.
  • la graine de caroube (cf additif épaississant utilisé dans les sucres pour confiture d’un Kilo que l’on achète dans le commerce)

Le test se porte sur l’utilisation de poudre de Psyllium blond bio pour son effet mucilagineux. Cette poudre provient de l’enveloppe de la graine du plantain ou Ispaghul. Après des recherches sur le net, je me rends compte que l’utilisation de « Tégumen d’Ispaghul » pour épaissir les confitures, n’est relaté que dans de très rares cas (cuisine Végan, crudivorisme, colopathie, etc…).

J’apprends que le psyllium n’est autre que le nom donné à l’enveloppe de la graine de plantain. Le plantain blond vient des indes et donne le psyllium blond (1/3 plus épaississant que son homologue plantain « de Provence », le plantain à graine brune).

Je jardinier que je suis connais le plantain comme plante bio-indicatrice d’un sol pauvre et tassé nécessitant d’être ameubli et amendé. Je viens de découvrir que ses graines (supers petites comme une puce, d’où le nom provenant du grec « psylla ») donne le psyllium à fort pourvoir épaississant (mucilage : qui retient l’eau)

Le biochimiste que je suis, se souvient que l’effet mucilagineux qui provient de la cohésion des forces de Van der Walls des polysaccharides contenus dans l’écorce de la graine et l’eau pour former un colloïde.

Sur le Net, j’apprends aujourd’hui que le psyllium est surtout connu pour ses valeurs en pharmacopée et industrie alimentaire comme épaississant. Je me rassure alors en comprenant que l’effet « laxatif de lest » du psyllium à pour effet de faciliter le transit mais pas de fluidifier les selles (ça ne provoque pas la diarrhée mais permet une meilleur circulation). Je découvre également que certains hygiénistes utilisent le psyllium pour son effet « nettoyant » de notre tuyauterie !

TEST CONCERNANT LE CONFITURAGE :

L’essai se fait sur une la préparation d’une confiture de sureau. Le jus extrait des baies de sureau donne un liquide faible en pectine mais très riche en anthocyanes (antioxydant et polyphénols). En d’autres termes, il faudrait faire cuire la préparation (50/50, jus/sucre) trop longtemps afin de concentrer le jus et obtenir une confiture qui se tienne à peine.

Jusqu’à présent, sans aucun additif, je ne suis arrivé à faire qu’un coulis (pour faisselle ou fromage blanc). C’est à dire que le jus sucré, certes, avec une cuisson longue et l’évaporation de l’eau du jus, devient plus visqueux mais ne prend pas en masse.

TEST pour l’obtention de 15 pots type Bonne Maman (de 325ml) :

  • 3,15l de jus
  • 3Kg150g de sucre cristallisée,
  • 8 cuillères à soupe de spyllium.

PROCESS : Je réserve 500ml de jus et fait cuire dans ma bassine en cuivre le reste du jus et la totalité du sucre. Après 15 min de gros bouillon, je réduis l’induction. J’incorpore l’équivalent de 8 cuillères à soupe rase de psyllium (par précaution : j’ai passé préalablement, le psyllium au moulin à herbe (afin de le réduire en très fine poudre) dans le demi-litre de jus réservé à cet effet. Je comprends vite que 8 cuillères à soupe dans si peu de jus c’est trop. Par peur d’une thermolyse (que la cuisson fasse perdre son effet épaississant au psyllium), je décide d’incorporer quand même le bol hyper compact obtenu du mélange 500ml de jus de sureau et du psyllium en poudre.

ASTUCE : Afin d’incorporer rapidement le bloc gélifié dans l’ensemble de la masse du contenu de la bassine : utilisez un MIXER PLONGEUR !

Après 10min à gros bouillon, on peut réduire la cuisson et mettre en pot.

Résultat : Je peux appeler « confiture » et non plus « coulis » mon mélange 50/50, jus/sucre. Le lendemain j’observe que la confiture est même trop épaisse !

NOTE : Afin de réduire les coûts, dans les sucres vendus dans le commerce spécifiquement pour la réalisation de gelée ou confiture, on lit sur les étiquettes : Épaississant : graines de Caroube. Cela représente bien souvent bien moins de 1% du sachet. On trouve aussi de l’agar/agar ou de la pectine pour le pouvoir gélifiant.

Je comprends mieux la différence entre gélifiant et épaississant !

Réalisation du test : Laboratoire et atelier cuisine « DZprod Jardin », 2 allée du Pébrier, 30650 Rochefort du Gard.

La menthe : un chiendent ! J’achète !

Avec les années, je me suis aperçu que la menthe à tendance à être envahissante… Elle peut prendre 2 mètres en tout sens chaque année !

Fort de ce constat et ayant trouvé en jardinerie des variétés de menthe intéressantes (menthe citron, menthe ananas, menthe chocolat, menthe pomme, menthe fraise), je décide 3 choses :

  • trancher chaque plant en 2 parties,
  • une partie ira agrémenter le jardin urbain aromatique du Pébrier (voir l’article à ce sujet et l’accueil de ces menthes dans les bacs F1 à F5),
  • l’autre moitié sera planté au jardin de DZprod directement dans les allées, sans prendre de la place dans les bacs de culture !

Plantation de menthe pomme et menthe fraise dans un tour arbre - DZprod Jardin
Plantation de menthe pomme et menthe fraise dans un tour arbre – DZprod Jardin

Plantation de menthe chocolat dans les graviers en pleine allée - DZprod Jardin
Plantation de menthe chocolat dans les graviers en pleine allée – DZprod Jardin

Plantation de menthe ananas dans les graviers en pleine allée - DZprod Jardin
Plantation de menthe ananas dans les graviers en pleine allée – DZprod Jardin

J’ai ensuite appris que certaines variétés était plus traçantes que d’autres… nous verrons bien !