Jardin Partagé du Lou Cascarelet : Fin du partage au 01/01/2022 !

Franck et Marie déménagent pour l’Aveyron… La maison est vendue à un membre de la famille, un jeune couple avec Gabriel de 2 ans.

La proposition de continuer l’aventure du jardin partagé du Lou Cascarelet m’a de suite été proposée…

Après mures réflexions, je vais lâcher les rennes au 01/01/2022… après 7 ans de jouissance du jardin sans trop d’obligation de partage des récoltes… il est vrai que j’en aurais bien profité. Néanmoins, je passais pas mal de temps à faire le ménage dans le jardin : Nettoyer, élaguer, apporter mulch, terreau, cuves, outils, semences… en plus de m’occuper des poules (nettoyage de l’enclos, achats des denrées alimentaires, visites journalières pour les nourrir et les faire sortir dans le jardin 5 minutes, sous surveillance…)

Ma motivation : Retrouver un peu de temps pour développer l’association La JARRE Écocitoyenne dont je suis le président. En effet les activités sont sur papier et il me faut les mettre en place : Pour cela j’aurai plus de temps. Plus de temps pour également trouver de l’aide auprès des adhérents pour m’aider dans cette tache.

Franck est le secrétaire de l’association. Il faudra trouver un nouveau secrétaire, refaire une AG et enfin envoyé le compte rendu à la préfecture. ;Les activités se bousculent, mais toute la partie administrative doit être tenue au mieux… j’aurai enfin du temps pour me mettre en règle administrativement parlant !

De plus, je caresse l’idée de me mettre à mon compte (pour l’instant en chèque emploi service) pour faire des petits travaux de jardinages chez les particuliers… Pourquoi, ne pas proposer mon expertise pour par exemple la mise en place de jardins potagers en permaculture ?!!!

Bon, il me reste un peu de temps pour profiter du jardin partagé mais je suis en retard cette année pour la mise en culture. Beaucoup de bandes et carrées potagers attendent sagement les semis.

Il va également tuer mes 2 poules les plus grosses et les plus vieilles pour faire de la place 3 nouvelles poules rousses : Celles d’Anaïs (et Éric) qui viennent de Montpellier pour s’installer définitivement, 3 mois avant les nouveaux propriétaires !!!

Commande groupée 2021 à prix d’usine : Tunnel, cloche, panier, jardinière…

Vous trouverez les articles en prix d’usine ICI.

La commande auprès de David doit être finalisée pour le 09 Mai 2021 afin de laisser le temps à David d’envoyer la commande, prévoir l’organisation du transport…

Ci-dessous quelques images des produits en question que David utilise dans ses jardins (perso, urbain et partagé).

Semis mini serre calipso combi nouveauté 2021- Mv Industrie – DZprod Jardin

Jardinière Combi double paroi 40L. Jardinière et/ou mini serre double bac avec cloisons à semis, cloche, tablette et pieds amovibles. Dispose d’un bac extérieur avec réserve d’eau de 9 litres pour les racines aquifères et un bac intérieur perforé pour les racines nourricières.

Vidéo de présentation de la mini-serre sur pieds CALIPSO COMBO de chez MV Industrie par DZprod Jardin
  • Dimensions : 81 x 39 x 100 cm
  • Jardinière double bac avec cloisons modulables (jusqu’à 32 semis)
  • Cloche de protection ventilée, clapets de maintien
  • Tablette de rangement basse
  • Gestion autonome de l’eau avec Contrôle du niveau d’eau et système de trop plein,
  • Double paroi avec circulation de l’air : isolation du soleil et du froid,
  • Technologie innovante,
  • Fabrication française !

C’est certes du copier/coller depuis un site marchand… mais cette vidéo n’est pas un placement de produit : C’est juste pour dire que j’en suis très content et faire remarquer la chose suivante : Avant j’utilisais des mini-serres d’intérieurs de 50cm sur 30 avec une cloche… vous savez celles qui se place près d’une fenêtre. Bref, j’obtenais des semis qui filaient en longueur… vous savez ces semis qui se penchent pour chercher la lumière !!!!

Avec la mini-serre sur pieds, on travaille debout… et faire ses semis avec une mini-serre qui reste à l’extérieur produit des semis plus robustes, plus compactes, plus résistants lors de la transplantation et la mise en place définitive. La température qui fluctue (jour/nuit) respecte le cycle de la nature et influe sur la qualité des plants mais aussi sur la germination pour certaines graines !!!


J’avais dans le passé déjà tester ses serres calipso… cette année je me dote d’une nouvelle mini-serre CALIPSO modèle COMBI de chez MV Industrie pour tester les améliorations portées sur ce nouveau modèle 2021.
Le modèle que j’utilise pour forcer mes godets fait double emploi : Une fois les godets mis en place, je plante des aromatiques dans ma serre pour avoir toujours de quoi agrémenter mes salades… je la place près de la porte d’entrée !
Le TOP !

Les larves d’Oryctes : Protéines d’aujoud’hui pour les poules… seront-elles nos protéines de demain ?

Article clin d’œil qui fait référence à celui du 19/03/20215 fait avec Lise ! Cette année, c’est sa petite cousine Julie de 12 ans (Stagiaire de l’association La JARRE Écocitoyenne du 18 au 22 Avril 2021). Wa ! : 6 ans séparent les 2 vidéos !

Les larves d’Oryctes (saproxylophage du compost) : Voir l’article de Mars 2015 pour en savoir plus sur ces étonnantes bestioles !

Avec Julie LHERMIERDESPLANTE – 12 ans en 2021
Avec Lise GIANESINI – 10 ans en 2015

CAPL de Remoulins vend du phosphate d’ammonium pour du phosphate diammonique !

Cet article relate mon expérience à la coopérative agricole de Remoulins (La C.A.P.L).

Début avril, je me renseigne sur ce produit à mettre dans des bouteilles pour faire une lutte alternative concernant la mouche de l’olive : Le phosphate diammonium.

Il n’y en avait pas au magasin. « trop tôt dans l’année », me dit-on… alors que ce produit peut également être utile pour observer la pression de la mouche de la cerise, dès fin mars (en ce qui concerne le cerisier bigarreau burlat). Bref, commercial, on prend mes coordonnées pour m’avertir de l’arrivé de ce produit mis en commande.

Le 15/04/2021 : Le produit est arrivé. Le lendemain, je me présente à la coopérative, paye sur facture du phosphate diammonique… mais sort de la boutique avec un sac de phosphate d’ammonium. C’est en rentrant dans mon véhicule que je tique… et retourne au magasin.

Sur le sac de 5kg (et non un seau de 5kg comme convenu par téléphone lors de la précommande) on peut lire « Nutriment de fermentation alcoolique ». Je me renseigne sur mon smartphone et effectivement le phosphate d’ammonium sert lors de la fabrication du vin depuis le moût de raisin : Rien à voir avec l’emploi d’attractif alimentaire pour la « Bactocera olea » (mouche de l’olive, ou la « Rhagoletis cerasi » (mouche de la cerise)…

Je sorts de ma voiture et retourne à la boutique. Celui qui prend la casquette du plus chevronné des vendeurs me rassure que ce produit marche tout autant et qu’il faut l’utiliser à raison de 40g/l. Ma licence de chimie ma fois bien derrière moi, je tique… et redemande à être rassurer. Je repars cependant septique.

De retour à la maison je fais une recherche sur le net. Je découvre que ces deux produits n’ont pas la même fonction : L’un est utilisé en œnologie (le Phosphate d’ammonium) et l’autre en lutte biologique (le phosphate diammonique). Pourtant sur la FACTURE c’est le produit réclamé, mais le sac n’est pas le produit indique sur la facture. On m’a assuré que cela fera l’affaire. Or, après de plus amples recherche, le produit d’œnologie est peu miscible dans l’eau. Le produit de lutte biologique, lui l’est beaucoup plus… et c’est ce que l’on espère de ce produit.

Par téléphone, je rappelle alors la C.A.P.L de Remoulins, juste après que je me rende compte que s’il faut chauffé le phosphate d’ammonium pour le dissoudre dans l’eau, je n’ai nullement envie de m’intoxiquer par l’ammoniaque libéré par le chauffage. En effet l’ammoniaque par inhalation est TRÈS TOXIQUE, peut causer la mort. Peut causer une grave irritation du nez et de la gorge. Peut causer une accumulation potentiellement mortelle de liquide dans les poumons (œdème pulmonaire). N.B : De plus c’est la partie ammoniaquée du composant qui sert d’attractif… or si on le libère dans l’air c’est autant efficacité en moins lors de son utilisation sur l’arbre !!!

Lien fiche produit du sac acheté : Le phosphate d’ammonium de chez Lamothe-Abiet (Noté que la Formulation est confusionnelle, tel le fabricant : 05 57 77 92 92 et comparé avec le nom UICPA vu sur wikipédia)

Autre lien : Lutte avec kaolin (Argile) : Vidéo Ici

Plant potager originaux au jardin bio ! (nouvelle variété – les originales chez botanic®)

Avis à la population – Avis aux jardiniers amateurs (à la recherche de renouveau !) : Voilà la gamme « Les Originales », nouveauté 2021 pour cette saison bis de pseudo-confinement au jardin potager !!!

Certes, je suis à la fois, jardinier amateur en passe d’être « confirmé »… mais également président d’une association « du jardin à l’assiette » (La J.A.R.R.E Écocitoyenne), mais aussi employé chez botanic® (la jardinerie préférée des Français) : Ainsi, fier de notre nouvelle gamme de plants potagers bio 2021, il fallait que je vous la présente… en images et vidéo :

Découverte en vidéo de la gamme potagère « Les Originales, botanic® »

Génial non !

botanic®_Les-originales_cacahuete_Kiwano_concombre-armenien_David-Zicola
Les-originales_cacahuete_Kiwano_concombre-armenien_David-Zicola
botanic®_originales_occa_crosne_patate-douce
botanic®_originales_occa_crosne_patate-douce
botanic®_originales_Kiwano_poiree_tomate
botanic®_originales_courge_aubergine_poivron

Pour plus d’infos : voir le site botanic® concernant cette gamme « Les Originales ».

On retiendra que :

  • Ces plants coûte entre 3€50 et 5€50 et présente un emballage cartonné, un peu plastifié, intéressant pour improviser une étiquette à planter avec des fourchettes de récup plantées à l’envers !!!
  • Courges galeuse d’Eysines (R709471) Variété très originale et résistante à la chair orangée très fine et savoureuse. Se consomme cuite en potage, gratin, également en marmelade et confiture. Récolte de juillet à octobre. Plantée sur un compost mur de 1 an, le plant se développera et deviendra énorme : Prévoir 6 à 8m² au sol !
  • Courge Patidou : Petite courge, goût châtaigne (peut-être utilisée en dessert), potage, gratin…
  • Potiron bleu de Hongrie (j’ai fait un article et proposé une recette à partir de cette variété). Lien plus bas de la recette.
  • Concombre Arménien ((j’ai fait un article et proposé une recette à partir de cette variété) : Ce concombre peut se palisser pour obtenir des fruit rectiligne… car il a l’habitude au sol de devenir tortueux… et ressemble un peu à un serpent !!!

Liens vers le site où les articles sont publiés pour le compte de botanic® sous forme de page et non d’article :

https://www.botanic.com/page/potiron-bleu-de-hongrie.html

https://www.botanic.com/page/recette-taboule-armenien.html

Rencontre avec Jacques Martin de Rochefort du Gard

Jacques en le doyen de l’association la JARRE Écocitoyenne à Rochefort du Gard. Passionné de cuisine et de jardinage, il a accueillis David afin d’échanger sur ses savoirs et savoir-faire.

Entre visite de son domaine d’une vingtaine d’oliviers, de son potager et de son poulailler, David a bien noté les livres qui ont inspiré Jacques :

Côté jardin : Selon Jacques, il existe des variétés de graines adaptées au midi de la France, alors « pourquoi aller s’enquiquiner » à faire pousser des variétés qui ne poussent bien que plus au nord ? Jacques nous a présenté un ouvrage… sa bible :

Le seul traité de culture pratique pour le midi de la France !

Côté cuisine : Jacques adore cuisiner… c’est cette suite logique du « jardin à l’assiette » qui l’a poussé à prendre une adhésion à notre association la J.A.R.R.E Écocitoyenne.

C’est donc en toute amitié qu’il nous transmet son secret « là où il puise son inspiration culimaire, un livre de JB REBOUL : « La cuisinère provençale ».

Le plus classique des livres de cuisine méridionale reconnaissable à sa célèbre couverture jaune et son Arlésienne. « La cuisinière provençale »est la référence essentielle en matière culinaire. Mille cent vingts recettes, trois cent soixante-cinq menus et un grand nombre de conseils.
Aujourd’hui, avec plus d’un million d’exemplaires vendus, « La cuisinière provençale », nouvelle édition, aborde ce millénaire pour transmettre aux nouvelles générations un savoir-faire appuyé sur la tradition. 24€ (ISBN13 : 9782903963453)

C’est après quelques discussions, entre cuisine, huile d’olive, pratique culturale, poules et changements climatiques, que jacques nous a donner son relevé, fait « au pluviomètre » depuis une décennie !

 Releve-au-pluviometre-de-Monsieur-Jacques-MARTIN-de-2014-a-2021-route-Avignon-30650-Rochefort-du-Gard
Relevé au pluviomètre de Monsieur Jacques MARTIN de 2014 a 2021 route d’Avignon 30650 Rochefort-du-Gard.

Ces valeurs sont celles de notre communes. Valeurs que l’on peut aussi comparé, trouvées sur le net en tapant sur google « relevé des précipitation à rochefort du gard sur 10 ans » : J’ai obtenu Historique Météo depuis 2009.

Merci à Jacques pour ce bon moment… en inspérant que vous le rencontriez tous lors du déconfinement prochain.

que faire quand on a trop d’œufs ? Recette œufs pickles !

Recette importée de la Corrèze/Dordogne lors d’un atelier cuisine avec l’association « Le mouton qui dit non » chez Pierrick (lors des journées montage de la serre et montage vidéo pour MV Industrie concernant la serre Richel de 27m² (+ extension)

Quelle chance d’avoir un poulailler et des œufs toute l’année ! Cependant il arrive que la production surpasse la consommation. Voilà une bonne idée pour utiliser des œufs dans une recette que l’on consommera sans se presser au long court pour agrémenter, par exemple, des salades composées : Le Pickles d’œufs au vinaigre !

La recette en résumé : Un tant pour tant d’eau et de vinaigre avec du sel et 2 fois plus de sucre !

Recette pour 15 œufs :

  • 500 ml eau,
  • 500 ml de vinaigre blanc
  • 2 CàS de sel de mer,
  • 4 CàS de sucre
  • Épices

Étapes :

  • Cuire dure les œufs et les écaler,
  • Chauffer le vinaigre, l’eau et y dissoudre le sel et le sucre
  • Répartir les œufs dans des bocaux et y verser la préparation encore très chaude.
  • Variantes : On peut inclure des rondelles de carottes, de betterave Chioggia, de citron, des branches de thym, etc… afin de nourrir l’œil d’une belle couleur rosée !
Recette quand on a trop d'oeufs : Le pickles d'oeufs au vinaigre
Recette quand on a trop d’œufs : Le pickles d’œufs au vinaigre

Vin d’orange bigarade (Notes et recette)

Merci Marie, pour le don d’une centaine d’orange amère…

Suite à la recette de marmelade d’orange de mon grand père, cette fois-ci c’est au tour d’une recette de vin d’orange que nous avons décider d’utiliser une partie des oranges bigarades.

C’est dans un fût Curtec de 42 litres que nous avons réunis :

Recette de vin d'orange à la vanillede Tahiti
Recette de vin d’orange à la vanille de Tahiti – DZprod Jardin
  • 40 oranges et 4 citrons (ne notre citronnier) coupés en 4,
  • 20 l de rosé de la cave du Castelas,
  • 4 gousses de vanille de Tahiti (ramenées par Nathalie B),
  • 4 litres d’alcool de fruit à 40°,
  • 4 kg de sucre
  • 1cc de Muscade, cannelle en poudre, 10 clous de gorofle, 2 bâtons de cannelle
  • 4 feuilles de citronnier coupés en 3

Dans 40 jours, il faudra filtrer (on pense en mettre 10 litres directement en bouteille et 15 litres à décanter dans un huilier un bon mois… juste le temps de collecter une vingtaine de bouteilles !!!

Calcul du coup de production : Vanille 20€, Sucre 3,50€, Rosé 30€, Alcool 40° 56€, soit 110€ pour 25 litres. Soit 4€50 le litre. Pour info (achat 70cl, 13€30, soit 19€/l)

Calcul du degré d’alcool :

  • 20l de vin à 13° donne 260g d’alcool
  • 4l d’eau de vie de fruit à 40° donne 160g d’alcool
  • 320g d’alcool dans un volume total de 25 l (les 40 oranges auront donné 1.2l de jus…)
  • Soit près de 16,5° (g/l d’alcool)

Ambassadeur botanic®

Cela fait un mois que DavidZ que David est devenu Ambassadeur pour son entreprise : botanic®, la jardinerie préférée des Français !

Déjà bien pris par sa passion : (rédacteur de ce blog), administrateur de 4 chaines Youtube, administrateur de 2 pages Facebook, administrateur du site web de l’association « La Jarre écocitoyenne », et président de cette même association… il prend aujourd’hui un peu de temps libre pour proposer, sans contrepartie, des articles et vidéo pour botanic®.

Déjà 4 articles proposée et une vidéo !

La vidéo proposée ne sera peut-être pas acceptée en temps que telle, il faudra qu’elle plaise… et elle ne répond d’ailleurs pas exactement aux attentes initiales… À la base se devait être un TUTO « Comment faire ses godets et produire ses propres plants à repiquer ». J’ai plutôt fait une vidéo qui fait le tour de ce que nous avons en magasin comme mini-serres.

Bref, après l’équivalent d’une journée dédiée au tournage et à la prises de vidéos, 2 grosses journées dédiées au montage… et une autre demi-journée dédiée à faire le compte rendu de cette vidéo et sa présentation (cet article), David est fier de son travail bénévole.

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.