Stock de déchets verts pour troc de compost mûr à la déchèterie des Angles

Les essences et végétaux sont tellement nombreux sur la parcelle que la simple poubelle verte de la commune ne suffit pas. Les branches, coupes de jardins s’entassent là.

Emplacement du compostage - Vente Farine - 29 octobre 2015
Emplacement du compostage – VF – 29 octobre 2015
Amas branchage - Vente Farine - 29 octobre 2015
Amas branchage – VF – 29 octobre 2015

Comment gérer ces déchets verts ? Les pistes possibles :

  • Convertir en terre compostée ces déchets : Le faire sur place demanderait une deuxième surface dédiée au compostage.  Afin de réduire la surface dédiée à la zone de compost, on peut envisager la zone existante en la délimitant par quelques planches de bois de palette ou coffrage. Cela demande de faire place neuve : virer les déchets existants !!!
  • Brûler le tas : c’est interdit !
  • Utiliser un broyeur pour produire du BRF : Il fallait le faire juste après la coupe de chaque branchage (pour conserver les sucres du bois nouveau dans le BRF afin qu’il soient bio-disponibles.

Une solution : la déchèterie des Angles échange compost mur contre végétaux. Je jardin du Loucastarelet nécessite 2 mètres cubes. Cela fera quelques voyage à la déchèterie avec le parcours suivant :

  1.  Au jardin VF, Récupération de l’équivalent de 4 poubelles de 80 litres de déchets verts.
  2. À la déchèterie, je vide les végétaux et remplis les poubelles de terreaux.
  3. je reviens avec 250l de compost !

Bref, c’est du boulot mais :

  • cela économise sur l’achat de terre et terreau,
  • pas de temps d’attente qu’une décomposition naturelle sur place  aurait nécessité (1an et plus vu le diamètre des branches trouvées sur le tas),
  • pas de surface supplémentaire créée pour le compostage sur place.

NB : Question ça vaut la peine tous ce travail ? Cela serait un bon plan…si le compost récupéré était de super qualité… Il est visible qu’il est issu du broyage d’une proportion importante de résineux, il me semble un peu trop acide et pas assez équilibré. Un amendement en crottin de cheval, par exemple et une source de potasse (cendre).

Bref, il faudra mélangé ce compost mais aussi enfuir du compost mûr issu de crottin à la terre de culture…en commençant par entasser des les aérateurs (branchages morts en putréfaction, feuilles mortes, cartons en morceaux, copeaux de bois, déchets verts…).

Récupération de Compost - DZprod Jardin - 09 décembre 2015
Récupération de Compost – DZprod Jardin – 09 décembre 2015

Au 09/12/2015 : Le tas de végétaux a bien baissé. On jette préférentiellement les branches les moins anciennes, les moins cassantes, les moins putréfiées. On gardera sur place, les éléments les plus décomposés, riches en éléments xylophages afin d’enrichir la terre future à maturer. La butte prévue se fera en place de ce tas de branchage anciennement voué à l’incinération.

01 Gauche - DZprod VF - 09 décembre 2015
01 Gauche – DZprod VF – 09 décembre 2015
02 milieu - DZprod VF - 09 décembre 2015
02 milieu – DZprod VF – 09 décembre 2015
03 droit - DZprod VF - 09 décembre 2015
03 droit – DZprod VF – 09 décembre 2015
02 milieu - DZprod VF - 09 décembre 2015
02 milieu – DZprod VF – 09 décembre 2015
03 droit - DZprod VF - 09 décembre 2015
03 droit – DZprod VF – 09 décembre 2015

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.