Le triple composteur du Loucastarelet - DZprod Jardin - 28 août 2015

Le triple composteur du Jardin du Loucastarelet

Suite de l’article : Le double composteur ouvert du jardin du Loucastarelet.

Le 28/08/2015 : Création d’un nouveau composteur à gauche des deux autres déjà en place.

Le triple composteur du Loucastarelet - DZprod Jardin - 28 août 2015
Le triple composteur du Loucastarelet – DZprod Jardin – 28 août 2015

C’est en faisant du nettoyage autour de la propriété que la nécessité de faire un nouveau composteur s’impose : Y’a trop de feuilles mortes de partout. De plus l’incinération est devenu illégal. Il vaut mieux composter et récupérer du super terreau que d’envoyer des kilos de CO2 dans l’atmosphère !!!

Une idée me vient de créer également un rack à outils qui manquait au jardin. Voilà : d’une pierre deux coups (ou plutôt « de trois parpaings et une palette Europe, un rack à outils en plus d’un nouveau composteur ouvert « )

Le composteur Rack à outils - DZprod Jardin - 28 août 2015
Le composteur Rack à outils – DZprod Jardin – 28 août 2015

Au 30/08/2015 :

  • Le composteur de Gauche : Ce nouveau composteur est rempli en trois jours, avec la technique des lasagnes : Feuilles mortes (chêne et prunus, branches de cyprès, herbes folles et l’équivalent de deux bidons de 200 litres d’une macération de crottin de cheval de l’entreprise paysagiste les Jardins d’émeraude.
  • Le composteur du milieu : 31/03/2015, pile de 2 ans d’âge vidée ; 24/04/2015 la pile déborde de déchets de table, de tontes du jardin et des adventices arrachées ça et là. En 4 mois, la pile a réduit d’un bon tier et l’ensemble est utilisé pour la réfection des bandes B et D.
  • Le composteur de droite : D’un tiers de sa capacité, ce compost de 5 mois d’âge se trouve maintenant rehaussé et saturé de feuilles mortes et autres petits branchages ramassés tout autour de la propriété.

La propriété est assez grande pour que cela nécessite un quatrième composteur mais je décide de ne pas trop enlever les branchages et les feuilles mortes sous les arbres (cyprès, prunus laurier-palme, bambous, chêne vert et autres…) pour laisser de l’espace brute pour la tortue terrestre. De plus, ces matières en décomposition nourrissent au long court, les arbres… Il serait donc préjudiciable pour la biodiversité que de trop nettoyer !

Néanmoins, en deux semaines j’ai saturé deux composteurs : C’est un volume énorme compte tenu du tassement des résidus lors de la constitution des piles. Il faut noter également que le tassement s’accentue lorsque je mouille chaque couche de 5cm de la lasagne lors de l’empilement.

Nota bene : Depuis Mars 2015, l’équivalent de deux composteurs ont été utilisé. Voir l’article cité au début de celui-ci.

Au 09/10/2015 :

  • Le composteur de Gauche : En attente, en maturation depuis fin Août 2015 (un mois d’âge),
  • Le composteur du milieu : Empilement actuel…depuis fin Août 2015
  • Le composteur de droite : 6 mois.

Le 16/10/2015 : Le composteur du milieu est à 2/3 plein, il reçoit au dessus des deux couches de crottin en alternance avec de la tonte d’herbe et des feuilles, un mix de BRF ramener de la déchèterie. Hé oui, les gens jettent du BRF et ne rentabilise pas leurs broyeurs !!!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.