Hôtel à insectes, l’amie des abeilles

Pour les abeilles solitaires, cet hôtel n’est pas un hôtel fait maison. J’ai profité des soldes à Botanic pour acquérir cet hôtel vendu avec des bulbes de crocus « vernus 7/8 » qu’il aurait fallu planter à 10cm de profondeur il y a deux mois de ça… d’où la remise importante faite sur le prix d’achat !

Hôtel à insecte et bulbes de crocus au 30-01-2015
Hôtel à insecte et bulbes de crocus au 30-01-2015

Nota bene : Un sac de crocus 5/7 se trouve dans la case inférieur de l’hôtel. Pourtant sur l’emballage, on voit écrit Crocus 7/8. Cela correspond à la taille des bulbes. En me renseignant sur le net j’apprends (sur ce site -très bon lien) que la taille idéale pour les crocus est de 9/10. La taille 7/8 est trop petite. Sur le sac de crocus, il est indiqué « 25 crocus 5/7 » : la taille est donc très insuffisantes. De plus il y a publicité mensongère car inadéquation entre la taille des bulbes indiquée sur l’emballage et la taille réel sur le sachet !!! Ces petits spécimens encore hors du sol fin Janvier ont d’autant plus souffert de la dessiccation et du froid hivernal. Il n’est pas dit qu’ils arrivent à pousser…. Affaire à suivre : nous les mettront en terre quand même. Bref, les crocus sont surtout un arguments commercial, ils ne se plantent pas dans l’hôtel mais dans sa périphérie et sont de toutes façon trop peu nombreux pour offrir à eux seuls la seule subsistance aux abeilles solitaires.

Le sac de crocus, une fois délogé, offre un espace vacant dans l’hôtel. Il me vient alors l’idée d’étendre la capacité d’accueil de l’hôtel en alimentant le rez de chaussé d’une vingtaine de lits supplémentaires (tubes de bambou de 10cm de long) ! Un grillage viendra parfaire l’affaire et préviendra des catastrophe lors de vents violents.

J’en ai acheté 2. Le premier sera offert à Lise du Jardin du LOUCASTARELET. L’autre ira dans mon Jardin.

Nota béné : Mieux vaut construire son propre Hôtel à insectes. Cela peut se faire avec des matériaux de récupération. Pourvu qu’ils soient exempt de produits chimiques ou nocifs pour ses habitants. Ici, concernant cet hôtels, trop d’arguments commerciaux sont présents :

  • Hôtels à abeilles : et les autres insectes auxiliaires alors ?…
  • Hôtel crée par des personnes en insertion sociale en hollande (et le local alors ?….)
  • Présence de bulbes : argument pour susciter l’acte d’achat mais les bulbes sont insuffisants en nombres et en qualité…
  • un feuillet double page est présent et surfe sur la tendance en donnant des arguments sur la nécessité de la préservation des abeilles (le bon point est de faire prendre conscience qu’il n’y a pas que les abeilles apicoles qui assurent la pollinisation et qu’il existe de « milliers d’espèces d’abeilles sauvages » qui sont également menacées… d’autres insectes pollinisateurs auraient pu être cité mais cela aurait montré une faille de cet hôtel en particulier : une seule sorte de cachette (ici des tubes de bambou), risque de n’attirer qu’un seul type de pollinisateur….
  • les logos : Le logo BEE-FRIENDLY et le logo européen « PRODUIT BIOLOGIQUE CERTIFIÉ »,
  • un petit grillage amovible aurait augmenter de beaucoup le coût de produit…. mais aurait été plus pratique et aurait augmenter la longévité d’emploi de cet hôtel…

Première mise en place et réparation le 17/02/2015 :

Hôtel à Osmies renforcé au 17-02-2015
Hôtel à Osmies renforcé au 17-02-2015

Un bon lien pour construire et comprendre les besoins des insectes concernant les abris….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.