Floraison (cherry blossom) avec 15 jours d’avance cette saison 2019 !

J’adore la floraison des cerisiers, pruniers et de l’ensemble de mes arbres fruitiers : c’est toujours un spectacle !

Cette année, je constate que nous avons un peu d’avance : (hiver doux, taux d’ensoleillement exceptionnel ces 2 derniers mois… et l’évidence du réchauffement climatique : cet article a un petit goût d’étude phénologique : non, c’est juste le prétexte et la fierté de montrer mes cerisiers en pleine floraison !

2019 :

Cerisiers au 25 mars 2019 -DZprod Jardin
Cerisiers au 25 mars 2019 -DZprod Jardin (première cerises récoltées : le 04/05/2019 sur le BURLAT à gauche !) Il faut donc 1 mois et une semaine entre la pleine floraison et la récolte des premières cerises !
Cerisier SUMMIT au 25 mars 2019 -DZprod Jardin
Cerisier SUMMIT au 25 mars 2019 -DZprod Jard

2018 :

Cerisier Summit au 10 avril 2018
Cerisier Summit au 10 avril 2018
Intense floraison - Cerisier Summit au 10 avril 2018
Intense floraison – Cerisier Summit au 10 avril 2018

2015 :

Cerisier bigarreau SUMMIT en fleur au 10-04-2015
Cerisier bigarreau SUMMIT en fleur au 10-04-2015
Cerisier Bigarreau BURLAT en fleur au 10-04-2015
Cerisier Bigarreau BURLAT en fleur au 10-04-2015
Floraison cerisier summit au 11-04-2015
Floraison cerisier summit au 11-04-2015

Ces cerisiers achetés en novembre 2011, ont donc 7 ans et demi !

Entretien du poulailler au quotidien (nourriture et nettoyage)

Avoir des poules à la maison c’est bio-cool mais contraignant ! Si on a pas 5 minutes par jour à consacrer à ses galinettes, il faut oublier l’idée d’avoir des poules (pour un particulier).

En plus du coût de l’enclos, de l’installation d’un poulailler, il faut prévoir le coût de la nourriture à l’année mais aussi entrevoir le côté chronophage (entretien journalier, hebdomadaire, mensuel, bi-annuel), ainsi que les imprévus (maladies, attaque de prédateurs), renouvellement du cheptel (achat de poussins, sacrifice des vieilles poules)…

En ce qui me concerne au poulailler partagé du Lou Cascarelet, les poules dorment dans un poulailler sur des barres, 20cm au dessus d’un lit de paille, qu’il faut alors nettoyer chaque jour… si on ne veut pas avoir ses œufs souillés quand les poules vont pondre dans leur nid juste à côté.

Concernant la nourriture, j’ai pris l’habitude de faire germé du blé ou/et de mouillé du pain dur… que je leur amène en faisant mon jogging matinal avec Orus, mon chien. Ainsi, en ce qui me concerne, 2km aller et 2km retour, plus le nettoyage : cela me prend 40min chaque jour (pour 2 oeufs), jogging compris !

blé germé et pain mouillé en plus du mélange bassecour - DZprod jardin -
Nourriture hebdomadaire pour nos 6 poules : blé germé et pain mouillé en plus du mélange bassecour – DZprod jardin –

Sur la photo on remarque le panier de transport (lorsque je prends la voiture) dans lequel je garde toujours une boîte à œufs et je transporte la nourriture (blé germé et pain mouillé). Le panier s’appelle un Kajo® (de chez MV Industrie – Pouss’Vert)

Le bac à eau est un re-emploi (upcycling) d’un bidon de 5 litres usagé (que me ramène ma femme qui travaille au comptoir de Mathilde).

Le dispenseur de blé germé est un détournement de l’usage d’un abreuvoir HS

Le pain mouillé est simplement posé sur une soucoupe en terre cuite préalablement nettoyée avec un peu d’eau provenant de l’abreuvoir du haut !

Articles connexes sur ce site :

Culture de pomme de terre improvisée sur Gazon

Culture improvisée de pomme de terre avec les plants trouvés en terre après récolte l’an dernier. Les plants ont étés gardés sur des clayettes afin de les faire germer. Devant le nombre importants de plants, et le peu de place aux jardins (on ne va pas cultiver uniquement que des pommes de terre cette année…), on a repris l’idée de julien Dekarz et essayer la culture de pomme de terre sur gazon.

Le lieu : Jardin Urbain du Pébrier, à Rochefort du Gard !

Restera à combler avec du terreau et du mulch lorsque les plantes de pomme de terre pousseront !

C’est un mois après la mise en place de plants de pomme de terre dans les bacs en bois que l’idée me viens de reprendre celle de Julien : On improvise 2 espaces de culture … on verra bien le résultat !

Je garde en tête l’idée d’utiliser des demi-parpaings, des lambourdes (chevrons) et des dosses pour dessiner les espaces de culture au sol !!! (voir la vidéo)

Merci à M. Lambotte pour sa contribution de déchets végétaux !

Une seconde vidéo sera produite dans 2 mois pour rendre compte du volume de terreau et de mulch ajouté et du résultat… Point de vue pénibilité, entre la facilité de la mise en place de l’espace de culture et le fait de ne pas butter les plants, c’est cool, non ! Aussi facile que la culture de pomme de terre en canalisation déjà testée et réussie !

Multiplication de la vigne par bouturage

Cet article est un mémo et une aide pour le futur…

CF : https://www.rustica.fr/articles-jardin/bouturer-vigne,1552.html

En novembre ou en décembre, selon les régions, prélevez des sarments porte-boutures sur des tiges âgées de 2 à 3 ans. Ces sarments sont constitués d’une tige principale sur laquelle sont disposés des départs de rameaux plus petits, d’un ou deux ans

Le prélèvement se fait après la chute des feuilles. Mélange : Terre / terreau / sable. Pots profond + cire + hormone de bouturage. Pots à l’ombre pendant 1 an… puis rempoter dans un pot individuel pour être ensuite planter à l’automne suivant.

Variété : CLINTON (raisin framboise pour treille et pour faire des confitures étonnante) ou ISABELLE : Pas de mildiou, phyloxéra, pas de maladie !!!

EN JANVIER : Commander des pieds de vignes ICI :https://viticabrol.fr/produits

Construire Bac de culture solide sans palettes mais 100% récup

Le but était de ré-employer des panneaux de bois de récup mais aussi d’offrir un socle de culture pour des cuves de 1000l fissurées (tonnes à eau devenues hors-services) en les ré-employant également en cloche de forçage : La cage métallique servira de
structure pour la culture verticale de plantes potagères grimpantes
(cornichons, potimarrons, haricots grimpants… et la fameuse Milpa !

On retient l’intérêt de construire des bacs de culture avec
des panneaux 3 couches (3 couches de bois massif collées et
tournées à 90°, ce qui permet d’obtenir un effet de blocage sans déformation des panneaux dans le futur !)

Dans cette vidéo, on explique commence on a fait pour construire ce solide bac de culture avec uniquement que du matos de récupération : planches, équerres métalliques, vis, montant de maintien… et même le terreau est « home-made » ou issus de don de notre jardinerie au local !

L’intérieur du bac est composé :

  • d’un lit de bois en putréfaction (récup d’un voisin qui avait depuis 10 ans un tas de bûches non couvert et qui n’utilise plus sa cheminée) : merci Monsieur Lambotte !
  • de terreau, terre et compost « maison », issus de nos composteurs,
  • de terreau et terre de plantation issu d’un don de botanic®, la jardinerie la plus proche du jardin urbain !!!
  • un voile de géotextile qui protège le pourtour du bac (c’est le seul investissement : coût 4€ pour ce bac.

D’après une idée originale et une réalisation
de David Zicola (DavidZ de DZprod Jardin) pour l’association
la J.A.R.R.E Écocitoyenne de Rochefort du Gard.
www.lajarre.fr
association@lajarre.fr

Faire son compost pour faire ses semis !

Faire ses propres semis, on s’y retrouve vite financièrement… mais c’est du boulot… surtout si on fait également son propre terreau enrichi de composte mur !

Le triple composteur permet d’avoir toujours du substrat de culture
de qualité tout au long de l’année, pour zéro Euros mais je l’avoue
beaucoup d’huile de coude !

Vers la fin de la vidéo : on présente d’énormes larves d’Oryctes, des larves xylophages qui aident vraiment à la décomposition des plus gros fragments lignifiés… (voir l’article à ce sujet)

Donner ces larves aux poules est un acte cruel, certes mais que j’explique ici : les poules ont l’habitude de venir m’aider lorsque j’ouvre un composteur… ce jour là pour les besoins du tournage, elles sont restées cloîtrer dans leur enclos et me guettaient de loin. Leur donner une larves à chacune, c’est comme me disculper de la frustration créé !!!!


L’association la J.a.r.r.e Écocitoyenne de Rochefort du Gard vous propose de créer votre Composteur… et apprendre à faire votre propre Composte !

Renseignements :

Atelier Jardinage – Atelier Cuisine – Transformation alimentaire – Conservation alimentaire – Formation sur devis.

Jardin partagé du Loucascarelet au 23 mars 2019

État du jardin partagé au 24 mars 2019. Peu mieux faire !!! Pas grand chose en production car j’ai passé mon temps à développer l’association la JARRE Écocitoyenne, côté administratif… Dans cette vidéo, on est au jardin partagé entre DavidZ et Franck, avec un poulailler partagé également. Comme il y a des animaux, on y passe tous les jours. Malgré cela, le temps consacré au jardin potager à presque était nul cet hiver… Du coup : y’a pas grand chose à voir…

Côté associatif, et concernant le jardin communautaire des Amariniers : On me demande un planning d’activités à l’année : Chose qui m’est très difficile, même avec la meilleure volonté du monde… Le jardin potager, c’est au fil des saisons et aussi au jour le jour.. presque inconcevable si on ne peut y consacrer que quelques heures le wek-end… et impossible si on pense n’y être pas tout les week-end… Le jardin : c’est du boulot pour le mettre en place… Ensuite c’est également un peu de travail, au long court, surtout pour mulcher, amender et préparer les espaces de cultures…

Bac Eychenne : saison 2017, 18

Le passif de ce bac, le long du mur de M. Eychenne depuis sa création le ,

Cette année 2017 : 20/05/2017 : Nettoyage, enlèvement du paillis, des dernières salades montées en graines et des 2 énormes bourraches (sous Modul’o 60 n°5 et n°6).

Le 24/05/2017 :  De gauche à droite, on note les 6 modules n°1… n°6. Les modul’O n°1 et n°2 sont gardés ouverts (sans couvercle, alors que les semis de carottes sont gardés fermés (pour éviter que les chats viennent y gratter !!!)

Bac Eychenne ModulO 1 - DZprod Jardin - 24052017
Bac Eychenne ModulO 1 – DZprod Jardin – 24052017

En bout de ligne, hors des Modul’O, au plus près de l’étendage, on a planter 3 caïeux de Ail Rose de Lautrec (Rendement Assez Bon, Conservation excellente, plantation d’octobre à Avril)

Au 14/09/2017 : Rien n’a produit et on a planter 12 laitues sous les 6 tunnels Modul’O en place, le 10/09/2017.

12 plants de laitues rougette du midi - sucrine rouge - barquette cagette BOTANIC - AB - 3€60 les 12 plants
12 plants de laitues rougette du midi – sucrine rouge – barquette cagette BOTANIC – AB – 3€60 les 12 plants

Le 06/03/2018 :

  • Modul’O 1 et 2 : rien fait, il reste un peu de persil commun2 (devenue une culture perenne (cf semis du 18/03/2016),
  • Le dernier modul’O est nettoyé des Bourraches (culture perenne également),

Dans les modul’O 3, 4, 5 et moitié de 6, on a semé 4 rangs, du plus profond jusqu’au bord du bac long :

Le 24/05/2018 : Le persil est en mélange avec des adventices et touche le haut du bac, à moitié pourri je décide de faire le propre : les radis et les laitues sont également envahies…. Les radis sont devenus fibreux car l’arrosage n’a pas été régulier Ce n’est pas l’endroit le meilleur pour la culture du radis. Mélanger radis et laitue n’est pas top non plus…

Nettoyage et amendement de compost ramené depuis LoucascaComp3.

Semis de 3 rangs de carottes Nantaise améliorée 3 et 2 rangs de radis de 18 jours.

Bac eychenne au 24-05-2018 - dzprod Jardin
Bac eychenne au 24-05-2018 – dzprod Jardin

2019

23/03/2019 : Je réalise en complétant cet article que je refais les erreurs du passé : Je viens de faire un semis de radis et carotte exactement au même endroit… alors que l’an dernier j’en étais arrivé à la conclusion que ce n’était pas le meilleur des endroits pour cela… Bref, c’est fait… mais à mon sens c’est dommage de monopoliser 6 modules hauts Modul’O pour si peut de résultat. Néanmoins on va voir que semés 2 mois avant par rapport à l’an dernier, le semis de radis va peut être moins souffrir des variation d’arrosage et température… On va voir… ce sera intéressant quand même.

Semis : Radis Rond TINTO HF1, Gaudry2 et carottes : de Colmar à cœur rouge 2, Nantaise améliorée 3, de Chantenay à cœur rouge 2 et Touchon, toute proche de la date limite de semis…

Arrosage facile avec fiskars et sa waterwheel

Cet article présente la vidéo sur le premier essai in-situ du dévidoir, au jardin partagé du Lou Cascarelet ; là où DavidZ de l’association la JARRE Écocitoyenne partage quelques bacs en permaculture et un poulailler de 6 poules avec Franck & Marie.

Essai du touret à eau de chez Fiskars 2019. Un dévidoir pas comme les autres : transportable, pratique et bien-pensé. Facile d’utilisation, ce dévidoir permettra d’aller arroser les jardins de l’association qui ont tous des configuration différentes : Petits, moyens ou grands, exigus ou facile d’accès : plus de problème de tuyau à dérouler ou enrouler. Une fois en place, ce dévidoir permet une rotation 360°. On aime : un emplacement à l’intérieur du dévidoir qui permet le stockage d’une lance à eau, des différents connetiques, une poignée de préhension et une poignée de transport comme sur les valises qu’on traine dans les aéroports ! Une innovation !

Le titre rime mais c’est vrai, Fiskars a fait un touret, un dévidoir super pratique pour les particuliers. Bien conçu, il est facile d’emploi, se transporte et se stocke aisément. On a longuement décrit cet appareil dans un premier post lors de la réception de celui ci (voir la vidéo de présentation de la waterwheel).

Dévidoir Fiskars TEST DZprod Jardin - nouveauté 2019 - waterwheel au jardini du Lou Cascarelet - 20-03-2019
Dévidoir Fiskars TEST DZprod Jardin – nouveauté 2019 – waterwheel au jardini du Lou Cascarelet – 20-03-2019

Une idée : Proposer aux Rochefortais qui partent en vacances d’été, une prestation d’arrosage…

Caisson E : saison 2017 et 2018 et 2019

Depuis la création du caisson E ; caisson E : Saison 2015 ; caisson E : Saison 2016.

Après une saison de jachère sous un épais mulch, le caisson est préparé et débarrassé du chiendent (qui a lui même souffert de la sécheresse exeptionnelle de l’été 2017).

Le 21/10/2017 : Transplantation de salades (laitues batavia issues du forçage de semis sous la jardinière haute calipso combi avec cloche de forçage) :

  • 2 tunnels hauts modul’O60
  • 5 cloches modul’O35

Jump des tunnels MODUL-O du Caisson E au caisson F - 12-02-2018
Jump des tunnels MODUL-O du Caisson E au caisson F – 12-02-2018

Au 16/02/2018 : Les 2 tunnels ont migré dans le caisson F afin d’accueillir des transplant de salades… 3 cloches ont remplacés l’espace des tunnels pour  une alternance de laitues (Laitue Lollo Rossa – Loka et Laitue pommée Analora, 25 cents / unité, botanic®)

Le 22/04/2018 : 3 godets de tomate Roma Kokopéli et des poquets de haricots à écosser Borlo (Bac de Franck pour cette saison 2018).

Au 23/03/2019 : Les haricots à écosser Borlo de Franck sont secs mais contiennet des grains bien conservés pendant l’hiver doux que nous avons eu cet année… On enlève la couche de paillis et on greline le bac pour y faire une culture de Radis (vu que la terre est meuble bien propice, on le pense à ce genre de culture).

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.